Objectif zéro-phyto

Environnement

Espaces verts : respect de la biodiversité

La démarche «zéro-phyto» s’inscrit dans la continuité de la politique environnementale que mène la ville, initiée par le Siba. L’entretien des espaces publics est géré dans le respect de la biodiversité : les services de la ville du Teich n’utilisent plus de pesticides pour l’entretien des espaces verts et des voiries.

Un enjeu sanitaire et environnemental

Les désherbants appartiennent à la famille des pesticides (ou produits phytosanitaires). Ces produits sont destinés à détruire des organismes indésirables. Les pesticides se répartissent selon différentes familles :

  • les fongicides agissent sur les champignons,
  • les herbicides portent sur les herbes,
  • les insecticides visent à éliminer les insectes et les acariens.

Les recherches évaluent à moins de 1 % la part des pesticides qui entre en contact avec l’organisme ciblé. 99 % des substances se dispersent donc dans notre environnement. On retrouve ainsi des résidus de pesticides dans l’air ambiant, dans les sols, l’eau, les aliments, etc, qu’ils soient utilisés par le secteur professionnel (agriculture, collectivité) ou dans la sphère privée (jardins).

Présents dans tous les compartiments de la nature, les résidus de pesticide peuvent causer des dommages importants sur la faune et la flore.

L’être humain peut lui aussi être contaminé directement, par exemple lors de l’application du produit, ou indirectement par exemple en consommant des produits contenant des pesticides, issus d’un site traité.

Leurs effets sur l’être humain ont été mis en évidence et peuvent engendrer des troubles de la reproduction, des cancers et des troubles du système nerveux. La réduction des produits phytosanitaires est un enjeu sanitaire et environnemental.