Zones d’activités

Vie économique

L’accueil de nouvelles entreprises est également une priorité grâce à nos zones d’activités économiques.

TECHNOPARC

Dans le cadre de sa politique d’aménagement du territoire, la COBAS a décidé d’engager un projet économique, urbain et paysager du site d’entrée principale de l’agglomération, en bordure de l’échangeur autoroutier du Teich.

Ce projet de dimension intercommunale vise à constituer le parc d’activité tertiaire et technologique emblématique de la communauté d’agglomération. Il s’inscrit à la fois dans la dynamique ouverte par le grand projet de la Route des lasers et dans la stratégie d’aménagement durable définie par le projet de territoire de la COBAS.
 
Sur un espace de 23 hectares, il est envisagé un programme global de constructions de 88000 mètres carrés de SHON reprenant en compte les impératifs de développement durable : de l’orientation des bâtiments à leur isolation en passant par l’utilisation de matériaux naturels, tout a été pensé dans une logique de protection de l’environnement.
 
Une première tranche a été réalisé et comprend un centre d’affaires de 1000 mètres carrés modulables, une brasserie panoramique de 80 couverts et un hôtel de 49 chambres basé sur le concept des résidences de tourisme « all suites home ».
 
Une deuxième tranche qui est commercialisée est venue compléter cet aménagement et très prochainement une troisième tranche sera engagée.

ZONE D’ACTIVITÉS DE SYLVABELLE

Située à proximité de la voie ferrée et de l’échangeur autoroutier reliant le Bassin d’Arcachon à l’agglomération bordelaise et au grand axe reliant l’Espagne, cette zone est idéalement située. En dehors de toute zone agglomérée, elle autorise le développement des entreprises présentes sans risque de nuisance pour les habitants de la commune.

Il est prévu de réaliser une nouvelle tranche de 10 hectares au sud en prolongement direct des équipements déjà existants.

L’ECOPOLE DU TEICH

Une référence environnementale

Situé à 6km au sud de l’autoroute accueille le centre de tri et de valorisation des déchets recyclables de la COBAS. Un deuxième équipement de protection de l’environnement s’y est implanté avec le centre de tri et de valorisation des sables et vases des ports du Sud Bassin. Cette implantation, qui s’inscrit dans le cadre du « Grenelle de la Mer », est considérée par les services du ministère de l’environnement comme exemplaire au niveau national. A l’occasion de l’enquête publique, les associations de protection de l’environnement ont souligné l’importance de ce projet qui permet de ne plus « claper » en mer les produits de dragage des ports.

Comment fonctionne le tri et la valorisation des sables et vases ?

Les sables et les vases des ports arrivent sur l’Écopôle en camions étanches. Ils sont stockés, dessalés et triés dans des bassins étanches. Une fois séchés les sables et les vases propres quittent le centre et sont valorisés en sous couche de voirie par les entreprises du BTP. Les résidus de tri seront également évacués vers des centres de stockage agréés. Aucun matériau ne reste sur le site de valorisation et de tri.

Des recettes pour notre commune

Cette implantation représente pour la commune une recette annuelle de 50.000 €, soit l’équivalent de deux points d’impôts locaux que les Teichois ne paieront pas. Ajoutés au 72.800 € de recette du centre de tri et de valorisation de la COBAS, l’Écopôle apportera à la commune chaque année une recette directe de 122.800 €. Il faut également ajouter le loyer de la géothermie de l’Esturgeonnière qui représente 22.500 € par an.

C’est une économie verte, une économie locale de l’environnement créatrice d’emplois qui se développe au Teich et génère une recette totale de 145.300 € par an soit l’équivalent de six points d’impôts.